Parc national des oiseaux de la Langue de Barbarie, entre fleuve et océan


Véritable
refuge pour les oiseaux et les tortues de mer, la Langue de Barbarie
s’étire de Saint-Louis à l’embouchure du fleuve Sénégal dans un cordon
bordé d’immenses plages de sable fin d’une beauté rare. Les principales
espèces : des mouettes à tête grise, des goélands railleurs, des sternes
caspiennes et royales, des aigrettes et des garzettes, en font un lieu
de grande curiosité. A l’embouchure, à quelques kilomètres de l’îlot de
reproduction des oiseaux, les eaux du fleuve et de l’océan se muent en
un ballet magique.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *